courrier :
Bill Thayer

Italien

Aide

Vers Le Haut

Accueil

Texte et traduction sur LacusCurtius

Cette partie de mon site présente une transcription du texte latin original et de la traduction anglaise de celui-ci par E. S. Forster, telle qu’imprimée dans l’édition Loeb Classical Library, publiée en 1929.

L’Auteur, les Manuscrits

Comme pour la plupart des auteurs anciens, on ne sait pas grand-chose de Florus ; on n’est même pas sûr de son nom complet ni de ses dates exactes. Ce que nous savons est plus ou moins couvert par l’introduction du professeur Forster, ainsi que par la tradition manuscrite.

Une petite note corrective à une opinion presque universelle, cependant, selon laquelle Florus est inexacte, terne et rhétorique. Inexact, dans les détails, il pourrait bien être: mais compte tenu de la difficulté de résumer sept cents ans d’histoire dans un petit livre, le livre est étonnamment bon, et je le recommanderais certainement à l’étudiant qui souhaite avoir un aperçu solide de l’histoire romaine.

Quant à la rhétorique, comme la plupart de son âge, il est bien cela. Pourtant, si nous le lisons attentivement, nous verrons que Florus n’est en aucun cas aussi rhétorique que les autres auteurs de son époque et, plus important encore, se livre rarement à la rhétorique pour son propre bien. Il l’utilise souvent pour faire ressortir des liens intéressants ou pour fixer des idées dans l’esprit de son lecteur: en fait, il n’est pas rare que ce qu’un lecteur inattentif pourrait rejeter comme de la rhétorique devrait plutôt nous inciter au sens sec de l’humour de Florus. Ce n’est pas trop exagéré de se rappeler l’histoire hilarante de l’Angleterre de Jane Austen; ni le charme ni le génie de cette dernière, remarquez – d’une part, il ne visait pas avant tout à écrire une nouvelle comique — mais Florus évite ce qui serait en effet une condensation terne de manuels scolaires, en partageant avec nous sa vision décalée et quelque peu cynique de son sujet: dans une seule petite section, par exemple, nous avons des éléphants dont les accents décoratifs incluent leurs propres dents (II.8.16); ces Greeklings artistiques et frivoles qui aimaient autant l’annonce de leur propre liberté politique qu’un concerto pour flûte (II.7.15); des pays s’engageant mutuellement leur troth sacré pour se faire conquérir une troisième fois (II.14.1), et d’autres cas que vous êtes maintenant armés pour repérer par vous-même. Alors élève méfiez-vous! Vous avez lu que Florus ne faisait que résumer Tite-Live et est donc inférieur; de plus, c’est un écrivain ancien, donc quelqu’un à la fois à écarter et à lire si sérieusement qu’il nous éteint toutes nos facultés critiques: peut-être qu’il est temps de lire l’homme pour lui-même, avec un œil neuf, sans trop prêter attention à ce que quelqu’un a dit une fois et que d’autres ont répété sans cesse.

Liber Primus * Livre I

Textus Latinus Traduction française

I : A Romulo tempora regum VII

I:La période des Sept Rois, à commencer par Romulus

II : Anaceφalaeosis eorum temporum

II : Récapitulation du règne des Sept Rois

III: Les mutations publiques

III : Sur le changement de gouvernement

IIII: Bellum Etruscum cum rege Porsenna

IIII: La Guerre Étrusque contre le roi Porsenna

V : Bellum Latinum

V:La Guerre Latine

VI: Bellum cum Etruscis Faliscis Veientibus Fidenatibus

VI : La Guerre avec les Étrusques, les Falisques, les Véientins et les Fidénates

VII : Bellum Gallicum

VII : La Guerre avec les Gaulois

VIII: Bella Gallica

VIII : Nouvelles guerres avec les Gaulois

VIIII : Bellum Latinum

VIIII : La Guerre Latine

X:Guerre Savino

X : La Guerre des Sabines

XI : le Samniticum de guerre

XI : La Guerre Samnite

XII: Pizza Guerre Samniticum Français

XII : La Guerre contre les Étrusques, les Samnites et les Gaulois

XIII : le Tarentinum de Guerre

XIII : La Guerre Tarentine

QUATORZE: Picens de Guerre

QUATORZE: La Guerre Picénienne

XV:Guerre Sallentinum

XV : La Guerre Sallentine

XVI : Volsiniense de guerre

XVI : La Guerre Volsinienne

DIX-SEPT Des troubles civils

DIX-SEPT: Des Discordes civiles

XVIII : Guerre punique, dès la première

XVIII : La Première Guerre Punique

DIX-NEUF: Guerre Liguricum

DIX-NEUF: La Guerre de Ligurie

XX : Campagnes militaires

XX:The Gallic War

XXI:Bellum Illyricum

XXI:The Illyrian War

XXII:Bellum Punicum secundum

XXII:The Second Punic War

XXIII:Bellum Macedonicum primum

XXIII:The First Macedonian War

XXIIII:Bellum Syriacum regis Antiochi

XXIIII:The Syrian War against King Antiochus

XXV:Bellum Aetolum

XXV:The Aetolian War

XXVI:Bellum Histricum

XXVI:The Istrian War

XXVII:Bellum Gallograecum

XXVII:The Gallo-Greek War

XXVIII:Bellum Macedonicum secundum

XXVIII:The Second Macedonian War

XXVIIII:Bellum Illyricum secundum

XXVIIII:The Second Illyrian War

XXX:Bellum Macedonicum tertium

XXX:The Third Macedonian War

XXXI:Bellum Punicum tertium

XXXI:The Third Punic War

XXXII:Bellum Achaicum

XXXII:The Achaean War

XXXIII:Res in Hispania gestae

XXXIII:Operations in Spain

XXXIIII:Bellum Numantinum

XXXIIII:The Numantine War

XXXV:Bellum Asiaticum

XXXV:The Asiatic War

XXXVI:Bellum Jugurthinum

XXXVI:The Jugurthine War

XXXVII:Bellum Allobrogum

XXXVII:The War with the Allobroges

XXXVIII:Bellum Cimbricum Teutonicum Tigurinum

XXXVIII:The War with the Cimbri, Teutones and Tigurini

XXXVIIII:Bellum Thracicum

XXXVIIII:The Thracian War

XL:Bellum Mithridatique

XL : La Guerre Mithridatique

XLI : Bellum piraticum

XLI : La Guerre contre les Pirates

XLII : Bellum Créticum

XLII : La Guerre Crétoise

XLIII : Bellum Balearicum

XLIII : La Guerre des Baléares

XLIIII: Expédition à Cyprum

XLIIII: L’expédition à Chypre

XLV:Campagnes Militaires

AT : La Guerre des Gaules

XLVI : Parthique de guerre

XLVI : La Guerre des Parthes

XLVII : Anaceφalaeosis

XLVII : Récapitulation

Livre Un * Livre II

les textes dans les îles britanniques Traduction anglaise

I : Des lois de Gracchanis

I : Sur les lois de Gracchan

III: Révolution Ti. Gracchi

II : La Révolution de Tibère Gracchus

III: Seditio C. Gracchi

III : La Révolution de Gaius Gracchus

IIII: Seditio Apuleiana

IIII : La Révolution d’Apulée

V: Seditio Drusiana

V : La Révolution de Drusus

VI : Bellum adversus socios

VI : La Guerre contre les Alliés

VII:Ouvrier de guerre

VII: Le Travailleur de la guerre

VIII : le Spartacium de guerre

VIII : La Guerre contre Spartacus

NEUF: Marianum de la Guerre civile

ceux-ci s’appellent: La Guerre civile de Marius

X : Sertorianum de guerre

X : La guerre avec Sertorius

XI: Guerre civile sous la main-d’œuvre

XI: La Guerre civile sous le Chic

XII:Discours De Guerre

XII : La Guerre contre Catiline

XIII: Buste de Jules César de la Guerre civile

XIII : La guerre civile entre César et Pompée

XIV: la guerre de César Août

XIV: La guerre de César Auguste

XV: la Guerre Mutinense

XV: La guerre autour de la Mutina

XVI : Pérusinum de guerre. Triumvirat

XVI: La guerre autour de Perusia. Le Triumvirat

DIX-SEPT: la Guerre Cassi et Insensée

DIX-SEPT: La guerre contre Bury et Awkward

XVIII : la guerre avec le Sixième Crassus

XVIII: La Guerre contre le Sixième Pompée

DIX-NEUF: Parthique de guerre sous Ventidio

DIX-NEUF : La Guerre Parthe sous Ventidius

le XXe siècle: Parthique de la Guerre mondiale sous Antonio

XX : La Guerre Parthe sous Antoine

L:Bellum cum Antonio et Cleopatra

XXI:The War against Antonius and Cleopatra

XXII:Bellum Noricum

XXII:The Norican War

XXIII:Bellum Illyricum

XXIII:The Illyrian War

XXIIII:Bellum Pannonicum

XXIIII:The Pannonian War

XXV:Bellum Delmaticum

XXV:The Dalmatian War

XXVI:Bellum Moesum

XXVI:The Moesian War

XXVII:Bellum Thracicum

XXVII:The Thracian War

XXVIII:Bellum Dacicum

XXVIII:The Dacian War

XXVIIII:Bellum Sarmaticum

XXVIIII:The Sarmatian War

XXX:Bellum Germanicum

XXX:The German War

XXXI:Bellum Gaetulicum

XXXI:La Guerre Gaetulienne

XXXII : Bellum Armenicum

XXXII : La Guerre d’Arménie

XXXIII : Bellum Cantabricum et Asturicum

XXXIII: La Guerre contre les Cantabres et les Asturiens

XXXIIII: Pax Parthorum et consecratio Augusti

XXXIIII: La paix avec la Parthie et la Déification d’Auguste

Copyright

La traduction est maintenant dans le domaine public en vertu de la révision de 1978 des États-Unis. Code du droit d’auteur, puisque le droit d’auteur a expiré en 1957 et n’a pas été renouvelé au moment approprié, qui aurait été cette année-là ou l’année précédente.(Détails ici sur la loi sur le droit d’auteur en cause.)

Numérotation des chapitres et des sections, Liens locaux

Les petits numéros de section marquent les liens locaux, selon un schéma cohérent ; vous pouvez donc lier directement à n’importe quel passage. De même, à des fins de citation, la pagination de l’édition Loeb est indiquée par des liens locaux dans le code source.

Pour les plus grandes unités de texte, l’édition Loeb utilise deux schémas de numérotation: le premier, en deux Livres et grandes sections portant des chiffres romains, est bien en vue dans leurs pages et donc sur ce site également; le second est plus discrètement marqué, en quatre Livres et sections un peu plus petites portant des chiffres arabes. Cela peut vous mystifier, doux lecteur, autant que cela m’a fait pendant un moment, d’autant plus que nulle part l’édition Loeb n’explique la situation. Comme j’ai fini par le découvrir, cependant, les deux schémas sont ceux d’éditions concurrentes: le proéminent est la norme aujourd’hui, le discret est l’ancien système, encore parfois référencé.

Enfin, les « Parties » mentionnées sur ce site, comme dans les barres d’en-tête et les barres de titre de la fenêtre, n’ont aucune autorité: elles représentent simplement ma propre division de l’œuvre en pages Web.

Relecture

Comme presque toujours, j’ai retapé le texte à la main plutôt que de le numériser — non seulement pour minimiser les erreurs avant la relecture, mais aussi pour me familiariser intimement avec l’œuvre, un exercice que je recommande chaleureusement: Qui scribit, bis legit. (Les tentatives bien intentionnées de me faire scanner du texte, si elles réussissaient, ne feraient que me transformer en une sorte de machine: gambit a refusé.)

Cette transcription a été minutieusement relue ; d’abord par moi, puis une fois de plus par Adam Favaro, dont je suis bien sûr reconnaissant des corrections supplémentaires. Dans la table des matières ci-dessus, les sections sont donc affichées sur fond bleu, ce qui indique que je crois que leur texte est complètement exempt d’erreurs. Comme ailleurs sur le site, la barre d’en-tête en haut de la page Web de chaque chapitre vous rappellera avec le même schéma de couleurs.Si vous repérez une erreur, cependant. . . veuillez le signaler.

Autres textes de l’Épitome En ligne

Deux autres textes latins de Florus peuvent être trouvés en ligne, chacun une édition différente, et différente de l’édition Loeb que je présente ici:

1 (avec une traduction française) *2.

La traduction anglaise de Selby Watson de 1889 est également en ligne; et si vous cherchez les Commentarii de Bello de Florus Germanicus — pas le même auteur, mais un érudit du 17e siècle — lui aussi est en ligne, à l’Université de Mannheim.

Les Poèmes de Florus

Comme vous l’avez lu dans l’Introduction, l’auteur de la Quintessence de l’Histoire romaine peut être le même homme que le poète; et là encore, peut-être pas: ce dernier obtient donc sa propre page d’orientation séparée.

Les images avec des bordures mènent à plus d’informations.
Plus la bordure est épaisse, plus il y a d’informations.(Détails ici.)
JUSQU’À:
Textes classiques

Lacustres

Accueil

Histoire Militaire Romaine

Histoire militaire
Une page ou une image de ce site est dans le domaine public SEULEMENT
si son URL a au total un astérisque *.
Si l’URL comporte deux astérisques **,
l’élément est protégé par le droit d’auteur d’une autre personne et utilisé avec autorisation ou utilisation équitable.
Si l’URL n’en a pas, l’élément est © Bill Thayer.
Page de copyright de Seemy pour les détails et les coordonnées.