Chez les nourrissons, la première rencontre avec des virus grippaux survient généralement au cours de leur première ou deuxième saison hivernale. Par la suite, chaque individu contracte un certain nombre d’infections grippales tout au long de sa vie. On s’attend à ce que jusqu’à environ 15% de la population européenne sous climat tempéré soit infectée par la grippe en toute saison hivernale, avec des pourcentages plus élevés chez les enfants et plus faibles chez les personnes âgées (voir référence 1).

Le fait que les individus tombent malades lorsqu’ils sont infectés dépend d’un certain nombre de facteurs. Il s’agit notamment d’une exposition antérieure à un virus grippal similaire qui a induit une immunité protectrice totale ou partielle contre le virus actuellement en circulation ou d’une exposition par vaccination avec une souche de vaccin antigrippal correspondante mise à jour.

Généralement, les enfants les plus jeunes et les personnes âgées sont les plus touchés par les infections grippales saisonnières graves chaque année. Paradoxalement, les personnes âgées sont moins susceptibles d’être infectées que les enfants, mais lorsqu’elles sont infectées, ces personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir d’une maladie grave.

Jusqu’à la saison grippale 2014/2015, les réponses immunitaires au vaccin antigrippal saisonnier actualisé étaient évaluées chaque année par des tests sérologiques chez un nombre limité de personnes en bonne santé (n = ~ 200) selon des critères définis par le Comité du Comité des Médicaments à Usage Humain de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA CHMP) en 1997 (voir référence 2).

Ces critères d’immunogénicité étaient:

Pour les adultes de 18 à 59 ans:

  • Le taux de séroprotection doit être > 70% – défini comme la proportion de personnes vaccinées atteignant un titre d’inhibition de l’hémagglutination (IHA) de > 1:40
  • Le taux de séroconversion doit être > 40% (la séroconversion correspond à une conversion sérique de prévaccination négative en un titre HAI > 1: 40 OU à une augmentation significative du titre d’anticorps HAI, c’est-à-dire une augmentation d’au moins quatre fois le titre)

Pour les personnes âgées > 65 ans:

  • Le taux de séroprotection devrait être > 60% – défini comme la proportion de personnes vaccinées atteignant un titre HAI de > 1:40
  • Le taux de séroconversion doit être > 30% (la séroconversion correspond à une conversion sérique de prévaccination négative en un titre HAI > 1: 40 OU à une augmentation significative du titre d’anticorps HAI, c’est-à-dire une augmentation d’au moins quatre fois le titre)

Il n’existe pas de critères similaires pour les enfants. Ces critères n’ont pas pu être utilisés pour les vaccins vivants atténués intranasaux car les vaccins muqueux suscitent une réponse immunitaire plus muqueuse et moins systémique.

Ces critères ont été remplacés dans l’UE par des Lignes directrices sur les études d’observation de l’efficacité spécifiques au produit (voir référence 3) à la suite de l’adoption par le CHMP de l’EMA en 2016 qui sont entrées en vigueur en février 2017.

En outre, de nouvelles exigences de sécurité présentées dans le guide intérimaire sur la surveillance renforcée de la sécurité des vaccins contre la grippe saisonnière (voir référence 4) sont entrées en vigueur dans l’UE en 2014. Les critères de réponse immunitaire sont retenus pour l’autorisation de nouveaux vaccins saisonniers, pandémiques et zoonotiques.

  1. Hayward AC, Fragaszy EB, Bermingham A, Wang L, Copas A, Edmunds WJ, Ferguson N, Goonetilleke N, Harvey G, Kovar J, Lim MS, McMichael A, Millett ER, Nguyen-Van-Tam JS, Nazareth I, Pebody R, Tabassum F, Watson JM, Wurie FB, Johnson AM, Zambon M; Groupe de surveillance de la grippe. Fardeau communautaire comparatif et gravité de la grippe saisonnière et pandémique: résultats de l’étude de cohorte de surveillance de la grippe. Lancette Respir Med. 2014 Juin; 2 (6): 445-54. doi: 10.1016/S2213-2600 (14) 70034-7.
  2. Définir les critères établis par le Comité des Médicaments à Usage Humain de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA CHMP)
  3. EMA: Directive sur les vaccins Antigrippaux Module Non clinique et Clinique, 2016
  4. EMA: Guide intérimaire sur la surveillance renforcée de la sécurité des vaccins antigrippaux saisonniers dans l’UE, 2014