HONOLULU (KHON2) — Sur les plus de 8 200 personnes qui ont pris l’avion depuis le continent américain le premier jour du programme d’essais pré-voyage d’Hawaï, l’Autorité du tourisme d’Hawaï a indiqué qu’environ 3 100 étaient des visiteurs.

Les chiffres du tourisme sont loin de revenir à la normale, mais les leaders de l’industrie sont optimistes.

Si vous traversez Waikiki, cela ne sera pas très différent, mais les responsables ont déclaré qu’ils étaient en fait agréablement surpris par les chiffres. Le chef de l’Autorité du tourisme d’Hawaï a déclaré qu’il s’attendait également à ce que les arrivées quotidiennes diminuent jusqu’à la fin de l’année.

« Je pense que nous allons voir une moyenne quotidienne d’environ 5 000 personnes. Je pense que ça va s’égaliser. Je pense qu’au début, vous avez cette demande refoulée « , a déclaré le président et chef de la direction de HTA, John De Fries.

Il a souligné que même si Hawaii en reçoit 5 000 à 8 000 par jour, ce montant sera gérable et permettra à l’État de résoudre les problèmes éventuels. Parmi les premiers problèmes, des centaines n’ont pas été testés et ont dû être mis en quarantaine. De Fries a déclaré que l’État obtenait plus de partenaires capables de leur fournir des tests COVID-19.

« Je m’attends à ce qu’il reçoive plus de propositions sur sa volonté de participer au programme d’Hawaï et cela aidera à compenser l’impact sur la demande », a déclaré De Fries.

Le chef de l’industrie hôtelière dit que les hôtels en activité ont maintenant des règles de quarantaine depuis qu’ils ont commencé, donc les hôtels sont préparés.

« Ils étaient donc très habitués à la politique de quarantaine, à la façon d’aller de l’avant et de l’exécuter, ainsi qu’à la coopération nécessaire avec les responsables de l’application des lois pour quiconque souhaite respecter les règles de quarantaine », a déclaré Mufi Hannemann, président de l’Association d’hébergement et de tourisme d’Hawaï.

Hannemann a déclaré que les hôtels sont à environ 20% d’occupation en ce moment, de sorte que beaucoup d’entre eux ne prévoient pas de rouvrir avant le mois prochain, avec l’espoir que le tourisme augmente progressivement. Il prévient qu’en plus de limiter les cas de COVID, l’État doit également s’assurer que les visiteurs savent que toutes les attractions ne seront pas ouvertes, afin qu’ils ne soient pas déçus.

« C’est l’occasion d’être créatif, d’essayer de leur donner une bonne expérience ici et peut-être de vraiment s’assurer qu’ils veulent revenir, ou plus important encore, ils retourneront sur le continent et diront que ce n’est pas si mal de passer un pré-test », a déclaré Hannemann.