Le Palais Galliera, le musée de la mode de la Ville de Paris, rouvre après deux ans de rénovation © Geoffroy Ménabréa pour le Palais Galliera

Dans un contexte de hausse des taux d’infection au Covid-19 en France, le musée de la mode de la Ville de Paris rouvre le 1er octobre avec une grande exposition Chanel après deux ans de rénovations. La capacité du Palais Galliera a doublé, après la création de nouvelles galeries d’exposition dans les caves voûtées en briques rouges et en pierre inutilisées.

La rénovation de 8 M € est également sponsorisée par la maison de couture de luxe, avec les nouveaux espaces souterrains nommés Galeries Gabrielle Chanel. L’exposition inaugurale, Gabrielle Chanel: Manifeste de la mode (1er octobre – 14 mars 2021), est consacrée à la célèbre couturière et à la façon dont son style chic — des petites robes noires aux costumes en tweed tressé — a révolutionné la mode féminine au 20e siècle.

Interrogée sur le calendrier de la réouverture, qui fait suite à l’annulation de la Fiac art fair en raison des restrictions de voyage européennes mais coïncide avec une semaine de la mode parisienne hybride physique et numérique, la directrice du Palais Galliera, Miren Arzalluz, affirme qu’il reste  » primordial que les musées poursuivent leur rôle de transmission du patrimoine « . Conformément aux directives gouvernementales, les visiteurs doivent pré-réserver leur entrée en ligne. « La réouverture est très attendue et est encore plus nécessaire dans ce contexte : la culture permet de surmonter la crise « , explique Arzalluz.

Gabrielle « Coco » Chanel dans son appartement au Ritz pour Harper’s Bazaar, Paris © Ministère de la Culture – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine, Dist. RMN – Grand Palais / François Kollar

Le mécénat de Chanel renforce la relation entre les marques de mode et de luxe et le secteur culturel français. Chanel contribue également à hauteur de 25 M€ au coût de 466 M€ de la restauration du Grand Palais de 2021 à 2024.

Compte tenu de l’impact de la pandémie sur l’industrie de la mode de luxe, Arzalluz craint-il qu’il y ait moins de contrats de sponsoring de ce type à l’avenir? « En ce qui nous concerne, l’engagement de Chanel est inébranlable », dit-elle.

Le musée de la mode de Paris est né de l’Histoire de la donation de sa collection par la Société du Costume à la ville en 1920. La collection a été transférée au Palais Galliera dans le 16e arrondissement en 1977 et s’est considérablement agrandie depuis. Aujourd’hui, le musée possède plus de 200 000 vêtements, accessoires, photographies, dessins, illustrations et estampes.

Ensemble robe et manteau Chanel en soie ivoire du printemps-été 1926, détail taffetas de soie noire © Julien T. Hamon

Les nouveaux espaces du sous-sol permettront au musée de présenter des expositions thématiques changeantes tirées de la collection permanente. Les premières expositions ouvriront l’été prochain après la prochaine exposition spéciale sur le magazine Vogue.

L’objectif, dit Arzalluz, est de retracer  » une histoire de la mode du 18ème siècle à aujourd’hui à travers l’histoire de la collection du musée » tout en faisant pivoter les objets fragiles dans et hors de l’exposition.

Deux cabinets d’architectes français, Atelier de l’île et Ciel Architectes, ont mené les rénovations. Ils ont restructuré les caves, en installant un sol noir pour contraster avec les arcs en pierre et en brique et en construisant un escalier en béton blanc menant au premier étage. Les architectes ont créé un nouveau niveau technique sous le sous-sol pour abriter les équipements opérationnels en creusant la surface des fondations et ont ajouté une librairie au rez-de-chaussée.

L’extérieur a lui aussi subi une cure de jouvence : les façades ont été rénovées et les magnifiques balustrades, dont l’état s’était détérioré, ont retrouvé leur beauté.